Home2019-12-19T08:54:48+01:00

Exosquelette d’Ottobock Industrials

Le Paexo a été conçu par Ottobock, une entreprise traditionnelle forte d’une expertise de près de cent ans dans la conception et la fabrication de produits biomécaniques et orthopédiques. Depuis 2012, Ottobock effectue des recherches pour concevoir des solutions innovantes qui permettent d’accroître l’ergonomie des postes de travail dans le secteur de l’industrie, de la logistique et de l’artisanat. L’objectif est de soulager les personnes qui effectuent des activités physiques exigeantes, telles que des travaux au-dessus de la tête, et ainsi de créer des conditions de travail plus favorables à la santé. Ottobock Industrials propose une large gamme d’exosquelettes passifs et de solutions pour l’assemblage, le laquage et la construction.

Ergonomie sur le lieu de travail

L’évolution démographique, l’allongement de l’espérance de vie et la baisse du taux de natalité entraînent de plus en plus une pénurie de travailleurs qualifiés et un allongement de la vie active. Nos exosquelettes de la série Paexo représentent des solutions techniques qui permettent aux personnes de poursuivre leurs activités tout en ménageant leur santé. Tous nos produits sont conçus à notre siège social à Duderstadt (Allemagne).

Contact

Envoyez-nous une demande de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

J'accepte que mes données personnelles soient utilisées par Ottobock SE & Co. KGaA conformément à l'EU-DSGVO. J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité du site Ottobock.

Paexo Shoulder

L’exosquelette Paexo Shoulder aide les employés de la production et du commerce lors d’activités pénibles, en particulier les travaux en hauteur.

en savoir plus
Paexo Neck Exoskeleton

Paexo Neck

Le nouveau support de cou Paexo Neck soulage la colonne cervicale pendant le travail en hauteur.

en savoir plus

Paexo Thumb

L’exosquelette, petit et extrêmement léger, procure un soulagement lors des tâches d’assemblage en redirigeant les forces vers l’ensemble de la main.

en savoir plus

Paexo Wrist

Le Paexo Wrist soutient les mouvements du poignet tout en soulevant et en tenant des objets lourds.

en savoir plus
paexo soft back freisteller

Paexo Soft Back

Le Paexo Soft Back soutient la colonne vertébrale inférieure de l’utilisateur lors de l’exécution d’activités en position debout et de la manutention de charges légères.

en savoir plus

Ottobock – Une entreprise familiale centenaire

0
collaborateurs
0
brevets
0
Un siècle d’expérience

Ottobock – Mobilité pour les personnes

Fort d’une histoire centenaire, Ottobock, leader mondial allemand, est synonyme de solutions technologiques de pointe et de qualité supérieure dans le secteur de la technologie médicale. Ses filiales réparties dans plus de 57 pays offrent une qualité « Made in Germany » dans le monde entier et emploient plus de 7 000 personnes.

Les produits Ottobock sont une référence internationale

La recherche et la conception font partie de l’ADN d’Ottobock. L’accent est toujours mis sur des prothèses innovantes qui utilisent l’intelligence électronique pour soulager les utilisateurs au quotidien. Sur la base de cette technologie, les produits prothétiques s’imposent depuis longtemps comme des références pour l’appareillage de personnes handicapées.

Grandes dates de l’histoire de l’entreprise

1919 Premières prothèses fabriquées en série

Avec des personnes partageant les mêmes valeurs, Otto Bock vient en aide aux dizaines de milliers de personnes qui ont été blessées pendant la guerre.

1955 Le premier record d’exportation

Max Näder exporte les premières prothèses de genou 500 Jüpa aux États-Unis. L’articulation de genou à frein à haute stabilité connaît un grand succès économique.

1969 Le système modulaire s’impose comme une référence internationale

Max Näder invente le terme « Humanisation des prothèses ». 1969 La pyramide est brevetée. Elle relie le pied prothétique, l’articulation de genou et l’emboîture. Pour la première fois, des corrections statiques et l’échange de modules sont possibles.

1990 Hans Georg Näder reprend la direction des activités

Il poursuit la mondialisation de l’entreprise et en fait le leader mondial du marché de l’orthopédie technique.

1997 Introduction du C-Leg

La première solution de prothèse de jambe entièrement contrôlée par microprocesseur au monde.

2011 Genium – Bionic Prosthetic Solution

Une percée dans le domaine des exoprothèses, cette solution permet de reproduire presque à l’identique la marche naturelle.

2011 La main prothétique Michelangelo

Un saut quantique pour les prothèses de membres supérieurs. Sur la base des signaux musculaires, quatre doigts mobiles et un pouce positionnable séparément sont contrôlés.

2012 Partenariat de conception avec le groupe VW

L’objectif est de concevoir conjointement des solutions ergonomiques pour la production. Ce partenariat aboutit à la création des premiers exosquelettes Paexo pour l’industrie.

2015 Kenevo devient commercialisable

Pour la première fois, le système prothétique de jambe commandé par microprocesseur peut être également utilisé par des personnes à mobilité réduite.

2018 Ottobock Industrials

Ottobock crée un nouveau ressort. Le premier produit, le Paexo Shoulder, facilite les travaux au-dessus de la tête.

2019 Prix allemand de la mobilité pour C-Brace®

L’orthèse curo-pédieuse est le premier système d’orthèse mécatronique contrôlant l’ensemble du cycle de la marche de manière dynamique en temps réel.

Ottobock – Mobilité pour les personnes

Fort d’une histoire centenaire, Ottobock, leader mondial allemand, est synonyme de solutions technologiques de pointe et de qualité supérieure dans le secteur de la technologie médicale. Ses filiales réparties dans plus de 57 pays offrent une qualité « Made in Germany » dans le monde entier et emploient plus de 7 000 personnes.

Les produits Ottobock sont une référence internationale

La recherche et la conception font partie de l’ADN d’Ottobock. L’accent est toujours mis sur des prothèses innovantes qui utilisent l’intelligence électronique pour soulager les utilisateurs au quotidien. Sur la base de cette technologie, les produits prothétiques s’imposent depuis longtemps comme des références pour l’appareillage de personnes handicapées.

Grandes dates de l’histoire de l’entreprise

1919 – Premières prothèses fabriquées en série

Avec des personnes partageant les mêmes valeurs, Otto Bock vient en aide aux dizaines de milliers de personnes qui ont été blessées pendant la guerre.

1955 Le premier record d’exportation

Max Näder exporte les premières prothèses de genou 500 Jüpa aux États-Unis. L’articulation de genou à frein à haute stabilité connaît un grand succès économique.

1969 – Le système modulaire s’impose comme une référence internationale

Max Näder invente le terme « Humanisation des prothèses ». 1969 La pyramide est brevetée. Elle relie le pied prothétique, l’articulation de genou et l’emboîture. Pour la première fois, des corrections statiques et l’échange de modules sont possibles.

1990 Hans Georg Näder reprend la direction des activités

Il poursuit la mondialisation de l’entreprise et en fait le leader mondial du marché de l’orthopédie technique.

1997 Introduction du C-Leg

La première solution de prothèse de jambe entièrement contrôlée par microprocesseur au monde.

2011 Genium – Bionic Prosthetic Solution

Une percée dans le domaine des exoprothèses, cette solution permet de reproduire presque à l’identique la marche naturelle.

2011 La main prothétique Michelangelo

Un saut quantique pour les prothèses de membres supérieurs. Sur la base des signaux musculaires, quatre doigts mobiles et un pouce positionnable séparément sont contrôlés.

2012 Partenariat de conception avec le groupe VW

L’objectif est de concevoir conjointement des solutions ergonomiques pour la production. Ce partenariat aboutit à la création des premiers exosquelettes Paexo pour l’industrie.

2015 Kenevo devient commercialisable

Pour la première fois, le système prothétique de jambe commandé par microprocesseur peut être également utilisé par des personnes à mobilité réduite.

2018 Ottobock Industrials

Ottobock crée un nouveau ressort. Le premier produit, le Paexo Shoulder, facilite les travaux au-dessus de la tête.

2019 Prix allemand de la mobilité pour C-Brace®

L’orthèse curo-pédieuse est le premier système d’orthèse mécatronique contrôlant l’ensemble du cycle de la marche de manière dynamique en temps réel.

Les exosquelettes Paexo peuvent-ils être nettoyés ?2019-11-13T07:57:47+01:00

Nous accordons une grande attention à la durabilité de nos produits. Il est essentiel que tous les textiles puissent être nettoyés. Dans la plupart des cas, les pièces particulièrement sales sont amovibles, lavables et réutilisables. La technique peut être essuyée avec un chiffon humide. Pour tous les produits, il est possible de commander des kits d’hygiène pour le remplacement des parties textiles.

Combien coûtent les exosquelettes Paexo ?2020-01-27T11:23:11+01:00

Les prix des exosquelettes Paexo varient. Le premier prix est le Paexo Thumb. Nous vous soumettons volontiers une offre personnalisée et adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact ou par e-mail à industrials@ottobock.com

Les exosquelettes Paexo limitent-ils la liberté de mouvement ?2019-11-13T07:57:02+01:00

La conception biomécanique des produits Paexo garantit une totale liberté de mouvement. Avec le Paexo Shoulder, vous pouvez facilement vous asseoir ou ramasser des objets. Il permet également d’atteindre les tiroirs du bas sans aucune restriction.

Les produits Paexo affaiblissent-ils la musculature ?2019-11-13T07:55:33+01:00

Non, vous devez toujours effectuer tous les mouvements. L’exosquelette Paexo Shoulder, par exemple, réduit les charges de pointe en redistribuant les charges. Le plus petit exosquelette au monde Paexo Thumb fonctionne selon une mécanique similaire. La charge est déplacée de l’articulation du pouce vers le poignet. 

Pourquoi faut-il encourager l’utilisation de produits Paexo ?2019-11-13T07:54:09+01:00

Environ un quart (23,2 %) des jours d’arrêt maladie en Allemagne sont dus à des troubles musculo-squelettiques (TMS, 2013). Et ce chiffre augmente avec l’âge : les plus de 55 ans représentent déjà plus de 35 % des arrêts maladie recensés. Les TMS causent ainsi un préjudice économique considérable (perte de valeur ajoutée brute : environ 20 milliards d’euros en 2013). (réf. : DGUV).

Il a été démontré qu’il existe un lien direct entre les travaux effectués au-dessus de la tête et les troubles musculo-squelettiques. Le soulagement physique par les exosquelettes peut aider à réduire les risques sanitaires liés au travail, les arrêts et les accidents. Ainsi, les exosquelettes représentent une contribution importante à la prévention sanitaire chez les travailleurs.

Comment fonctionne le Paexo Shoulder ?2019-11-13T07:54:44+01:00

Le Paexo Shoulder se porte près du corps, tout comme un sac à dos. Avec ses structures de soutien, il transfère le poids des bras aux hanches. Grâce à sa technologie intelligente et purement mécanique de traction par câble, cet exosquelette facilite le soulèvement et le maintien des bras et réduit ainsi les pics de charge désagréables au niveau des épaules et du cou.

Pour quels domaines les produits Paexo sont-ils destinés ?2020-01-27T11:29:26+01:00

Il existe actuellement cinq exosquelettes de Paexo. Paexo Shoulder, Paexo Thumb, Paexo Neck, Paexo Soft Back et Paexo Wrist.

Paexo Shoulder pour les travaux effectués au-dessus de la tête.

Paexo Thumb pour l’articulation du pouce

Paexo Neck pour le cou

Paexo Soft Back pour le soutien de la région lombaire

Paexo Wrist pour le poignet

Qu’est-ce qu’un exosquelette ?2019-11-13T07:51:55+01:00

Un exosquelette artificiel est une structure de soutien portée sur le corps qui soulage le système musculo-squelettique lors d’activités spécifiques. On distingue les exosquelettes passifs des exosquelettes actifs. Un exosquelette passif ne nécessite aucune alimentation en énergie et fonctionne de manière purement mécanique. Un exosquelette actif est équipé de capteurs et de moteurs et offre ainsi un meilleur soutien, mais dépend d’une alimentation en énergie externe.